0
Jean 11:35 (Louis Segond)
35 Jésus pleura.

Luc 19:41 (Louis Segond)
41 Comme il approchait de la ville, Jésus, en la voyant, pleura sur elle ...


Luc 7:13 (Louis Segond)
13 Le Seigneur, l'ayant vue, fut ému de compassion pour elle, et lui dit: Ne pleure pas!


Hébreux 4:15 (Louis Segond)
15 Car nous n'avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché.


Jésus pleura (Jean 11:35) est le plus court verset de la Bible mais est tellement révélateur sur la nature de Jésus. Jésus fut rempli de compassion, que ce soit devant une multitude ou devant la souffrance d'un seul individu et c'est cette compassion qui a été sa motivation à guérir, délivrer, opérer des miracles et à accepter jusqu'au bout sa mission. Étymologiquement, compatir signifie "souffrir avec", c'est un sentiment qui nous fait éprouver la souffrance d'autrui et qui nous pousse à agir.

Il y a une certaine théologie qui présente Dieu comme un Dieu froid, insensible, dictateur, qui est là uniquement pour châtier en cas de faux-pas. C'est une idée fausse de Dieu. Dieu est riche en bontés et en miséricorde et lent à la colère. Il est un Dieu relationnel qui cherche toujours à établir une communion avec l'humain, et chercher à la restaurer si jamais elle est brisée.

Le Seigneur Jésus a dit: "Heureux les affligés, car ils seront consolés" (Matthieu 5:4). Dieu sera toujours là pour ceux qui invoquent Son Nom, ceux qui s'attendent à sa bonté. Il n'est pas insensible à la souffrance humaine. Il n'ignore pas nos faiblesses, nos incapacités, nos souffrances ... Il est là, Il est notre consolateur, notre refuge aux temps de la détresse.
Et même lorsque nous sommes trop affligés pour prier, lire notre Bible, Sa Grâce toute-puissante est là pour nous porter secours et nous fortifier.

Si aujourd'hui vous vous entez affligés, vous vous sentez morts tout en étant vivants ... sachez que Jésus n'est pas insensible à la souffrance. Lazare était mort physiquement, il sentait déjà. Jésus n'a pas regardé aux circonstances mais à Dieu qui est capable d'accomplir l'impossible. Jésus avait cette foi-là, et Il avait aussi cette compassion qui le poussait à agir. Alors, si vous êtes affligés, croyez que Jésus est le même et qu'Il peut encore donner la vie car Il est la résurrection et la vie.

Enregistrer un commentaire

 
Top